La chrononutrition

Ce n’est pas à proprement parlé d’un nouveau régime dont je vais vous entretenir, d’une part parce que la méthode est loin d’être nouvelle, d’autre part parce qu’il s’agit simplement d’une autre façon de s’alimenter sans restriction.

Rendons à César ce qui appartient à César : la méthode a été mise au point en 1986 soit il y a 27 ans pas moins par le Dr Delabos. Elle est basée sur les rythmes biologiques de l’organisme et permet de consommer tous les types d’aliments à des moments précis de la journée.

Ainsi vous pouvez consommer des produits laitiers (yaourts, fromages, fromages blancs…), des fruits, des légumes, du pain, de la viande, du poisson, des oeufs…la palette est large et permet une grande variété de plats. Vous aimez le poulet, le jus de cuisson et la peau dorée de ce dernier, vous pouvez vous en délecter sans remords.

Mais me direz-vous si je consomme tous ces produits à volonté comment vais-je perdre du poids ? Et oui bien sûr vous allez devoir changer quelques (mauvaises) habitudes. La règle d’or à respecter est la séparation des sucres et des graisses. Commencez donc par oublier tous les principes des régimes hypocaloriques pour apprendre les nouvelles règles.

Le matin vous allez démarrer la journée sur un petit déjeuner sucré : boisson chaude (café, thé ou chicorée…), compote ou fruits frais, pain, confiture, yaourt maigre aux fruits si vous le souhaitez. Avec cela vous devriez tenir aisément la matinée mais si une petite faim survient vous pouvez consommer une collation à la condition d’attendre au minimum 2 h 30.

N’oubliez pas que 2 h 30 à 3 h sont nécessaires entre chacun de vos repas. A midi et le soir vous consommerez les produits contenant des graisses et aucun sucre : viande, légumes verts crus ou cuits, fromage, fromage blanc nature non sucré bien sûr.

Une collation est autorisée l’après midi. L’activité sportive est recommandée et sans fringale elle sera plus accessible. Commencez par un peu de marche à pied, c’est un bon début, et au fur et à mesure que les kilos vont s’envoler cela deviendra plus facile de bouger. C’est ce que je me tue à faire comprendre à ceux qui voudraient m’entraîner dans de longues randonnées. Comment voulez-vous vous déplacer avec deux grosses valises ?

J’ai pu constater l’efficacité redoutable de la chrononutrition sur des personnes de mon entourage qui ont perdu des dizaines de kilos. J’imagine que cela n’a pas toujours été facile, il ne faut pas rêver, car les tentations sont nombreuses et les écarts de conduite se payent. Mais en voyant le résultat et la forme retrouvée par ceux qui ont littéralement fondu je me suis laissée convaincre.

Il ne faut bien entendu rien entreprendre de son propre chef et être suivi par un médecin spécialiste de ce programme alimentaire. Je n’ai que quelques jours de pratique et donc pas encore de résultats à vous communiquer.

Les deux premiers jours ont été un peu durs, surtout en début d’après midi. Etait-ce en lien avec ce changement d’alimentation, j’avais des maux de tête mais ensuite tout est rentré dans l’ordre et franchement je n’ai jamais souffert de la faim. Je me suis interdit de monter sur la balance avant une semaine, une résolution que j’espère pouvoir tenir.

Ce billet a été publié le 9 septembre 2013

3 avis sur “La chrononutrition”

  1. Bretagne buissonnière le 17 septembre 2013 à 13:54

    Je ne suis pas forcement sure de pouvoir tenir ce type de régime… mais il faut essayer. Je crois que chaque régime correspond à un type d’individu , non ?

  2. Brigitte le 22 septembre 2013 à 21:42

    Absolument d’accord, tous les régimes ne vont pas pour tous les individus mais en tout cas celui là me convient puisqu’après 2 semaines, 2 kilos se sont envolés sans effort, sans fatigue et surtout sans sensation de faim.
    Il faut maintenant voir ce que cela donnera au long cours.

  3. Brigitte le 13 novembre 2013 à 19:54

    Des news toutes fraîches : 10 semaines de chrono nutrition et 8 kgs en moins. Le bilan est éloquent et très encourageant.

Ecrire un commentaire