Retour chez ma mère

Ecrit par Brigitte, le 3 juin 2016 | Donnez votre avis

Retour chez ma mère

Le film d’Eric Lavaine réunit Josiane Balasko, Alexandra Lamy, Mathilde Seigner, Jérôme Commandeur et Philippe Lefebvre.

Comme de nombreux français face à des difficultés financières liées au chômage, Mathilde Seigner doit se résigner à regagner le logis maternel et c’est loin d’être évident. La mère incarnée par Josiane Balasko accueille sa fille à bras ouverts mais la cohabitation se révèle assez vite inconfortable pour les deux. La soeur et le frère de Stéphanie vont aussi faire remonter des rancoeurs et des jalousies.

Des dialogues savoureux, un duo féminin juste et drôle pour un sujet réaliste et d’actualité. Lire la suite…

Ecrire un commentaire

Un homme à la hauteur

Ecrit par Brigitte, le 23 mai 2016 | Donnez votre avis

Un homme à la hauteur

J’ai hésité avant d’aller voir le film Un homme à la hauteur avec Jean Dujardin et Virginie Efira. Finalement je me suis décidée et franchement je ne le regrette pas. J’ai passé un très bon moment et je suis ressortie de la salle très détendue et au fond c’était bien le but recherché.

J’ai aimé le jeu des acteurs, Jean Dujardin restant très séduisant en dépit des effets spéciaux, assez bluffants, qui l’ont réduit de 40 bons centimètres et la pétillante Virginie Efira, très naturelle.

J’ai aimé le scénario, au départ assez original mais dont on devine facilement la chute, qui aborde le thème des préjugés envers les personnes de petite taille sans tomber dans le mélo. Le duo d’acteurs fait mouche et on succomberait aisément à un homme de cette taille qui serait aussi cultivé, drôle et tellement galant. Certes la situation semble beaucoup plus improbable dans la réalité mais cette gentille comédie romantique fait du bien surtout quand les actualités sont moroses.

Il ne faut pas s’attendre à un grand film, c’est sûr il ne restera pas dans les annales. D’aucuns pourraient regretter que l’on n’ait pas fait appel à une vraie personne de petite taille pour incarner Alexandre plutôt que de recourir à des effets spéciaux.  Lire la suite…

Ecrire un commentaire

Une semaine à Arcachon

Ecrit par Brigitte, le 18 avril 2016 | Donnez votre avis

Arcachon bateau

Sans me vanter, modestie oblige, je crois bien connaître notre beau pays pour l’avoir sillonné de long en large et en travers. Pourtant il reste toujours des coins à découvrir et une vie ne suffira pas à tout voir. Cela faisait longtemps que je voulais visiter le bassin d’Arcachon, et bien c’est fait !

Une fois la décision prise, direction le centre Leclerc pour réserver une semaine de séjour dans la résidence hôtel Le Trianon à Arcachon. La semaine choisie se situant hors période de congés scolaires, le tarif est intéressant. L’arrivée sur place nous réserve une bonne et une mauvaise surprise. Allez commençons par la mauvaise pour s’en débarrasser : impossible de garer la voiture, toutes les rues à proximité étant dotées d’horodateurs. Je file à la réception et débourse 84 € pour bénéficier d’une place dans le parking souterrain privé. Bon ça c’est fait !

Casino Arcachon

La bonne nouvelle, enfin, c’est que la résidence est idéalement située, au ras du casino et à 50 mètres de la plage. Bon tout ça c’est bien beau mais ce n’est pas l’objet de ce billet.

Dune du Pyla

Je vous embarque pour la visite guidée d’Arcachon et des villages du bassin. Commençons par la fameuse dune du Pyla (ou du Pilat, les deux orthographes sont admises), plus haute dune d’Europe. Nous sommes en début de saison et les escaliers qui permettent d’accéder plus facilement au sommet sont démontés. Il va falloir s’armer de courage et gravir la dune dans le sable. Finalement c’est moins dur que je le craignais et nous arrivons tout là haut même pas essoufflés. De toute façon le jeu en vaut la chandelle et la vue sur le banc d’Arguin est splendide.

Dune du Pyla 2

Profitant des belles journées ensoleillées nous poursuivons nos visites et c’est au petit port de Biganos que nous nous arrêtons. Il est très typique avec ses maisonnettes en bois aux façades colorées.

Biganos

Biganos 2

On ne parle pas du bassin d’Arcachon sans penser aux ports ostréicoles. Celui de Piraillan et son dédale de petites ruelles est charmant.

Piraillan

Celui de Larros et les autres le sont tout autant. J’adore ces maisons aux volets de bois peints de couleurs vives.

Larros

Larros 2 Lire la suite…

Ecrire un commentaire

Médecin de campagne

Ecrit par Brigitte, le 12 avril 2016 | 1 commentaire

Médecin de campagne

Quand je vais au cinéma c’est avant tout pour passer un bon moment et surtout pas pour me faire peur ou me déprimer. En choisissant le film Médecin de campagne avec François Cluzet, un acteur que j’adore, j’étais certaine d’entrer dans ce cadre et je ne m’étais pas trompée.

Le médecin de campagne campé par l’excellent François Cluzet est crédible. L’histoire est simple et retrace  bien la vie de ces généralistes ruraux dévoués à leurs patients. C’est sans surprise que l’on voit débarquer Marianne Denicourt à ses côtés pour incarner celle qui devra assurer son remplacement quand Jean-Pierre est lui-même atteint par la maladie.

L’histoire est cousue de fil blanc et pourtant elle fonctionne à merveille. Ces deux là commencent par se détester et finiront par se rapprocher. Rien d’exceptionnel dans ce scénario mais l’histoire est tellement bien racontée que l’on ne voit pas le temps passer. Lire la suite…

Ecrire un commentaire

Il faut voir Room

Ecrit par Brigitte, le 21 mars 2016 | 1 commentaire

Room

Pour une fois je suis tentée de commencer par la fin et je vous invite, si ce n’est déjà fait, à aller voir le film Room. Je n’ai qu’un mot à dire Magistral !

Inspiré de l’affaire Natascha Kampusch qui s’est déroulée en Autriche, ce thriller est criant de vérité et happe le spectateur du début à la fin. On entre dans le film lentement et petit à petit les tenants et aboutissants de ce huis-clos entre cette jeune mère et son fils s’imbriquent et se mettent en place.

Ces quatre murs sombres, lugubres avec leurs pauvres meubles, on le comprend sont le théâtre d’un drame. La porte qui s’ouvre et les scènes qui suivent, observées par Jack à travers les portes persiennes de l’armoire, font monter l’angoisse. Le climat est lourd, suffocant et pourtant la tendresse et l’amour très fort entre la mère et l’enfant illuminent tout.

Dans la deuxième partie du film on assiste à la reconstruction, que dis-je à la résurrection des deux victimes. La mère qui a déjà connu ce monde avant cet enfermement de 7 ans et la découverte de celui-ci à travers les yeux de Jack. Lui ne connaissait qu’un monde, celui où il avait vécu depuis sa naissance, ces quelques mètres carrés qu’il partageait avec sa mère. Pour lui tout le reste était irréel et imaginaire.

Les deux parties du film sont aussi intenses et se répondent avec brio. Le jeu des acteurs est fascinant et tellement juste.  Lire la suite…

Ecrire un commentaire

J’adore Les Georgettes

Ecrit par Brigitte, le 14 mars 2016 | 1 commentaire

Les Georgettes

Je tiens à vous présenter Les Georgettes si vous ne les connaissez pas car depuis que je les ai découvertes je les adore. Les Georgettes comme leur nom ne l’indique pas sont des bracelets de création française (cocorico).

Le concept, simple mais follement ingénieux, vous permet de créer et personnaliser votre bijou pour en faire un bijou unique qui vous ressemble. Il se modifie au gré de vos envies, s’assortit à vos tenues et varie en fonction des saisons.

Vous choisissez la taille de votre bracelet : small, médium ou large. Vous choisissez le design d’inspiration animale : zèbre, girafe, panthère, poisson… Vous choisissez la finition : argentée, or jaune,  or rose, ou ruthénium. Enfin vous choisissez le cuir réversible qui ornera votre bracelet : uni, à motifs, lisse ou granuleux.

Vous l’avez compris, Les Georgettes vous offrent une multitude de possibilités et vous pouvez laisser libre cours à votre imagination. Question prix il n’y a pas de questions à se poser car quelle que soit la boutique ou si vous préférez passer une commande en ligne sur le site de la marque vous débourserez exactement la même somme : 69 € pour le small + 14 € pour le cuir, 89 € pour le médium + 16 € pour le cuir et 99 € pour le large + 19 € pour le cuir.

Lire la suite…

Ecrire un commentaire

Le grand partage

Ecrit par Brigitte, le 12 janvier 2016 | 1 commentaire

Le grand partage

En allant voir Le grand partage aux Gaumonts je pensais rire à gorge déployée une bonne partie du film. Sur ce point j’avais tout faux mais pour autant je n’ai pas passé un mauvais moment.

Il faut dire que le sujet est brûlant d’actualité et que l’accueil des migrants passe en boucle sur tous les journaux télévisés. L’approche des rigueurs de l’hiver va encore accentuer les difficultés et, quelle que soit son opinion sur le sujet, on ne voit vraiment pas comment on va pouvoir répondre à l’urgence et résoudre le problème.

Bref le film tape en plein dans le mille et ce qui était annoncé comme une comédie m’a plus donné à réfléchir sur les comportements des différents personnages qu’à rigoler. Sur la liste des interprètes figuraient des grands noms : Balasko, Valérie Banneton, Karin Viard, Patrick Chesnais ou encore Didier Bourdon et bien sûr sur ce plan aucune déception. Chacun y joue parfaitement sa partition.

Oh il ne faut pas s’attendre à un chef d’oeuvre en allant voir ce film qui ne restera pas dans les annales. Il est bourré de clichés et de caricatures assez grossières : la concierge fasciste, les bourgeois, les militants… mais on peut se demander quelle serait notre réaction si un tel décret sortait en ce moment et imposait à tous ceux qui disposent d’une pièce libre dans leur logement d’héberger un sans abri.

Lire la suite…

Ecrire un commentaire

Le bruit de l’aube

Ecrit par Brigitte, le 21 décembre 2015 | 1 commentaire

Le bruit de l'aube

Fan de la première heure du jeune artiste Lilian Renaud, révélé par l’émission The voice, je me suis précipitée sur son premier album « Le bruit de l’aube » dès sa sortie dans les bacs.

J’étais tombée sous le charme de la voix de Lilian lors des qualifications à l’émission et, comme sa coach Zazie, sa reprise d’Octobre de Francis Cabrel m’avait touchée. A l’écoute de son album le charme continue et je ne me lasse pas de l’écouter. Chaque chanson est empreinte de poésie et est merveilleusement servie par l’interprète.

Lilian dégage une véritable authenticité et, si le star système ne s’empare pas de lui, il conservera sa simplicité tout en élégance. J’espère qu’il fera une belle carrière car on a besoin de gens comme lui qui ne sont pas dans la démonstration. Je lui fais confiance pour rester tel qu’il est et tel qu’il nous plaît, car le jeune homme semble avoir les pieds sur terre. Lire la suite…

Ecrire un commentaire

L’imprimante photo Selphy CP 500

Ecrit par Brigitte, le 17 décembre 2015 | Donnez votre avis

Canon Selphy CP 500

J’ai reçu il y a quelques temps déjà une imprimante photo Canon Selphy CP 500. Pour ne rien vous cacher j’étais un peu sceptique sur la qualité des photos que j’allais imprimer sur cette miniature et pourtant je n’étais pas au bout de mes surprises.

Avec seulement 850 g pour une taille extrêmement compacte (178 x 120 x 58,6 mm), la SELPHY CP500 possède vraiment des mensurations idéales pour vous suivre partout. Elle est compatible avec de nombreux appareils photos, peut se connecter en wifi à votre ordinateur PC ou Mac,  et plus simple encore faites comme moi, imprimez vos photos à partir d’une clé USB.

Ultra rapide, la photo est imprimée en deux temps trois mouvements. J’ai choisi le format carte postale qui est le plus courant et quel ne fut pas mon étonnement en découvrant des photos aux couleurs éclatantes et naturelles à l’aspect brillant ne faisant aucune différence avec des photos issues d’un laboratoire de développement. Donc c’est un franc plébiscite pour la qualité de l’impression dont je suis pleinement satisfaite. Lire la suite…

Ecrire un commentaire

Problème de taille

Ecrit par Brigitte, le 3 décembre 2015 | Donnez votre avis

Collants Tissaia

Le problème dont je vais vous parler aujourd’hui semblera mineur pour beaucoup d’entre vous mais je sais qu’il fera écho chez d’autres. C’est sûr qu’il y a plus grave mais quand même !

Grandes femmes, élancées ou pas, passez votre chemin car ce problème ne vous concerne pas. Vous ignorez même sans doute qu’il existe. Mais vous, les petites femmes rondes aux formes généreuses, toutes en courbes vous allez vite comprendre de quoi il s’agit : trouver un collant adapté à votre morphologie !

Il vous est sûrement arrivé de maltraiter un pauvre collant en l’étirant au maximum pour vous glisser à l’intérieur, et même qu’il a souvent cédé sous la pression exercée. Vous avez cru résoudre le problème en montant d’un cran la taille choisie, en dépit de la grille affichée sur l’arrière de la boîte mais là encore mauvaise décision car celui là va redescendre et faire des plis à la cheville ce qui n’est pas du meilleur effet.

Je ne vous parle pas de l’inconfort des collants spécifiques à gousset qui vous descendent entre les cuisses mais sans ce gousset c’est l’entrejambe qui déchire. Vous avez peut-être renoncé et porté des mi-bas, pas le top en matière d’esthétique et même franchement moches il faut bien l’avouer. De toute façon ils finissent par glisser inexorablement le long de la jambe après l’avoir martyrisée en la comprimant. Lire la suite…

Ecrire un commentaire